Dionysos - cielensauce.com : La mécanique du coeur, nouvel album de Dionysos en novembre 2007

site non officiel consacré au groupe de rock français Dionysos

Menu haut de page

Menu Principal

Revue de presse 'scene'

Zikannuaire :

Texte :

Pour sa première date de cette nouvelle tournée acoustique "Dionysos eats music", Dionysos a choisi de lancer la machine en terres bordelaises, au Théâtre Fémina, complet pour l'occasion, pour une soirée plutôt intimiste. Le décor est planté, plein d'instruments (scie musicale, grosse caisse, "stylophones", banjo...) sont sur scène et accompagneront les 8 gaillards et la dame Babet pour près de 2h de show.

Les premières notes du Jour le plus froid du monde résonnent, les horloges du décor s'illuminent et Mathias Malzieu arrive tout doucement depuis le fond de la salle, se frayant un chemin parmi le public.

Les titres s'enchainent parfaitement bien et le p'tit bonhomme Malzieu saute partout, gesticule, se déguise même en chat sur La métamorphose de mister chat. Chanson qui remporte un franc succès auprès du public qui scande (hurle ?!) en cœur le fameux "Ta gueule le chat" ; puis sur la demande de Malzieu, le public est amené à tenter de battre le record de la chanson la plus chuchotée et le public joue le jeu en murmurant cette même phrase pour qu'ensuite la chanson reparte de plus belle.

Notez que je parle du "p'tit bonhomme" mais Mathias Malzieu n'est petit que par sa taille (il s'en amuse d'ailleurs, faisant face à un public assis -théâtre oblige- et étant sur une scène bien surélevée, il a ainsi l'impression de mesurer au moins 7mètres !), son talent étant plus qu'immense (il écrit en plus qu'il ne compose et chante... je vous conseille son livre : La mécanique du coeur, dont l'univers est proche de Tim Burton). Sûrement l'un des artistes français les plus talentueux et complet.

Bien que le set soit acoustique, le son est très péchu et jazzy, notamment sur Song for Jedi. J'ai adoré la version de Tes lacets sont des Fées où l'on retrouve une réelle complicité entre Babet, petit bout de femme fabuleuse, pleine de talent dans tous les domaines (chant, banjo, castagnettes, violon et tant d'autres choses...), et la musique, très enjouée, assez enfantine, avec des "Ukubidons" (ukulélés dont le corps est en réalité un ancien bidon d'huile de moteur), clochettes...

Sur Giant Jack, Mathias Malzieu a lu en introduction une partie de son livre Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi, puis au milieu de la chanson, il est parti dans le public récupérer une boite afin de lancer des confettis sur le public.

Les mythiques Whatever the weather, Miss Acacia, l'Homme sans trucages et Ciel en sauce ont également été joué. Le public est aux anges et l'on sent l'envie des gens de se bouger et même si la configuration du lieu n'est pas l'idéal, on redécouvre les titres avec une nouvelle saveur et c'est tout aussi plaisant.

2 rappels ont été effectués : le premier avec Anorak, Flamme à lunettes et Don Diego 2000 ; pour le second, le groupe s'est placé sur l'avant-scène (ce qui a fait râler le public placé au balcon car il ne le voyait plus du coup) et a joué Neige, de manière poignante et tout simplement sublime. Comment ne pas ressortir bouleversé de ce morceau ?

Le public, ravi, acclama le groupe plusieurs minutes après que les lumières se soient rallumées, visiblement conquis.

N'attendez pas pour les voir dans votre région, le groupe entame juste sa tournée et certaines dates sont déjà complètes ! Il est vrai que pour la plupart des groupes, rien ne vaut le live, mais c'est d'autant plus vrai pour les Dionysos.

Et les Dieux du vin auraient pu s'appeler les Héphaïstos (Dieux du feu) le temps de cette soirée, tant ils ont mis l'ambiance et le feu !

Menu bas de page