Dionysos - cielensauce.com : La mécanique du coeur, nouvel album de Dionysos en novembre 2007

site non officiel consacré au groupe de rock français Dionysos

Menu haut de page

Menu Principal

La mécanique du coeur

pour l'album La mécanique du coeur :

Texte :

Voici une étrange coïncidence : au mois d'août dernier, j'ai relu Candide de Voltaire. Vous savez, ce gamin totalement ahuri qui croit connaître le monde à travers les belles paroles du Docteur Pangloss qui croit dur comme fer que le château de M. le baron de Thunder-ten-tronckh dans lequel ils vivent est "le plus beau des châteaux et madame la meilleure des baronnes possibles". Insistant sur la différence entre le possible et le reste à la manière de Leibniz, Voltaire fait de son personnage un assisté inadaptable au monde extérieur puisque ne faisant pas bien la différence entre "le meilleur des mondes possibles" et "le meilleur des mondes".

Le problème est qu'un jour, Candide grandit et tombe amoureux de Cunégonde, la fille un peu paumée du baron. Et après avoir été surpris en train de fricoter avec dans le jardin du château, Candide se fait expulser de Westphalie à grands coups de pieds au cul. C'est alors qu'il se met à parcourir le monde et à rencontrer des personnages tous plus grotesques les uns que les autres, et à vivre une aventure à la fois épique et dérisoire avec pour seul but de retrouver sa Cunégonde.

Vous voyez où je veux en venir ?

Little Jack vit en haut de sa colline jusqu'à l'âge de 10 ans avec pour seule éducation celle de Madeleine (et accessoirement d'Arthur, Anna et Luna) et c'est l'amour qui le pousse à partir (il est indirectement chassé puisque Madeleine ne supporte pas le fait qu'il soit amoureux) et à parcourir le monde, qui se réduit ici à l'Ecosse, l'Angleterre, la France et l'Espagne, à la recherche de sa Miss Acacia. Tout comme Candide, Little Jack rencontrera pendant son périple des personnages (dont certains ont réellement existé) qui lui apporteront tous un certain enseignement qui lui sera utile par la suite. Méliès est à Little Jack ce que Martin fut à Candide, un compagnon de route précieux aux conseils essentiels.

Cependant, la fin de La Mécanique du coeur est l'exact inverse de la fin de Candide. A la fin de ce dernier, Candide retrouve Cunégonde mais celle-ci est devenue vieille et laide, mais comme il s'était juré de l'aimer pour toujours, se rabiboche avec elle un peu par dépit. Dans La Mécanique, c'est un peu l'inverse, ce n'est pas Miss Acacia qui a changé, mais Jack. Suite à sa tentative de suicide et à son coma, son nouveau coeur, il devient méconnaissable. Et Miss Acacia ne veut plus de lui.

Si j'avais le temps de me replonger dans les deux livres, je pourrai pousser la comparaison un peu plus. Mais avouez qu'il y a une certaine ressemblance. Certes La Mécanique du coeur n'est pas un conte philosophique, mais plutôt un conte initiatique très moderne (tout comme Candide était, et reste, moderne). Mathias s'est-il rendu compte de cette proximité durant sa phase d'écriture ? Ce n'est pas certain. Allez, encore un petit effort et nous aurons trouvé le Voltaire du XXIème siècle ! 

Menu bas de page